web analytics

Blog

CAFÉ XVII (Chez Merisi)

CAFÉ XVII (Chez merisi) -  huile au couteau sur toile 89x130 cm - juin 2019 - 3000 €Café XVII (Chez Merisi) – huile au couteau sur toile 130×89 cm – juin 2019

Dans l’ombre les âmes stridulent. Dehors, l’air a l’odeur du vent. À l’intérieur, la peine s’efface, furtive, lovée dans l’arrière mémoire du café Merisi.

Les images d’enfance trop tôt déchirées y habillent les murs de rêves sacrés. Dans la chaleur des jours de lumière longue, dans l’odeur froide de tabac et de bière, sur le rouge éclatant des crépis du tripot, des souvenirs de prières brûlent allègrement.

Pater noster ubi es ? – Quid dicis ?

Des graphes de lettres mortes barbouillées de murmures rappellent des appels oubliés. Comme une patiente urgence. Comme une voix de silence.

בואו! אחריי – ακολουθήστε με

Viens ! Suis-moi…

Étude 5 pour CAFÉ XVII

Étude 4 pour CAFÉ XVII

Étude 4 – fusain sur papier format raisin pour CAFÉ XVII

Étude 3 pour « CAFÉ XVII »

Étude 3 pour CAFÉ XVII – fusain sur papier format raisin – mai 2019

 

Étude 2 pour CAFÉ XVII

Étude 2 pour CAFÉ XVII – fusain sur papier format raisin – mai 2019

Étude au fusain pour café XVII

Étude 1 pour CAFÉ XVII – fusain sur papier format raisin – mai 2019

 

Café XVI

Café XVI (Castel café à Paris) – huile au couteau sur toile 116×89 cm – avril 2019

Elle est immobile à l’entrée du grand café, hésitante et songeuse, cherchant le visage de celui qui l’attend depuis les jours sans âge quand le temps n’était pas celui que l’on a fait.

Les lampes dessinent au plafond des sentiers, lacets de lumière sur un vieux ciel d’orage. Musique au-dessus des tables, les bavardages remplissent l’endroit d’une musique ouatée.

Près de la porte large les murs sont tagués – foin des bocks et des arômes d’arabica, des souvenirs froids et des odeurs de tabac – les crépis trinquent à la gloire des fauchés !

Régates 9

Régates 9 - acrylique 55x46 cm - 2019 - 850 €Régates 9 – acrylique au couteau sur toile 65×46 cm – 2019

Barrer les yeux fixés sur l’invisible, l’écoute souquée dans le grand vent des ailleurs et sentir la joie terrible gonfler les grandes voiles.

Là-bas sont des jours d’un blanc infini.

Là-bas le temps évanoui noue les amours dans un présent éternel.

Régates 8

Régates 8 - Acrylique sur toile 46x65 cm - 2019 - 900 €

Régates 8 – acrylique au couteau sur toile 46×65 cm – 2019

Les longs voiliers déchirent la mer

Rivage d’enfance verte coupé par des ciseaux de toile

Dans les grincements des mâts les pas feutrés des loups me font pleurer

Régates 7

Régates 7 - acrylique au couteau sur toile 81x54 cm - 2019 - 1200 €Régates 7– acrylique au couteau sur toile 81×54 cm – 2019

Aux collines d’ocre vespérale s’accroche le chant des conquérants d’impossibles lointains.

Le vent des grands ailleurs dans les gréements anciens porte leurs souvenirs jusqu’aux rivages proches.

Là leurs voix s’enroulent assourdies dans des brumes que le crépuscule colore de grenat jusques aux barques d’or qu’un peintre caréna, l’encre abandonnée telle une marine enclume.