web analytics

Blog

Olivier en avril

Olivier en avril - acrylique sur toile 30x30 cm - avril 2018 - 300 €

 

Olivier en avril – avril 2018 – acrylique au couteau sur toile 30×30 cm

 

Le peigne divin strie l’ocre des Baronnies

Claquement clair des pierres aux tempes d’Albion

Le son des socs annonce la venue d’Alcyon

Et les philtres et les élixirs infinis

Déjà aux lavandes se met le vert de gris

L’été dort encore en ronflant sous les saisons

Au fond des gorges des torrents pris de boisson

En chasuble d’ombre bleue un olivier prie

Oliviers vers Buis

Oliviers vers Buis - acrylique sur toile 55x46 cm - avril 2018 - 600 €

Oliviers vers Buis – avril 2018 – acrylique au couteau sur toile 55×46 cm

Les Baronnies ont l’accent rocailleux et des sourcils de buis roux

Les Baronnies gardent dans leurs calcaires le gris bleuté des Voconces

Les Baronnies gardent des oliviers de mille ans et des parfums de lavande dans le grenier des mystères

Les Baronnies psalmodient des litanies sauvages dans leurs gorges profondes aux eaux sacrées chargées de blanc

Les Baronnies chantent la vierge qui déroute les barbares en dansant sur les vers de Char :

« En robe d’olivier
l’Amoureuse avait dit :
Croyez à ma très enfantine fidélité.
Et depuis, une vallée ouverte
une côte qui brille un sentier d’alliance
ont envahi la ville où la libre douleur est sous le vif de l’eau.
 »

Lavandes de mars à Sault

Lavandes en mars à Sault - acrylique sur toile 30x30 cm - mars 2018 - 250 €

Lavande en mars à Sault – acrylique sur toile 30×30 cm – mars 2018

 

Les lavandes rayent le temps

Gris longs et doux

Pierres et houes

Le sang des terres va chantant

Un pauvre cabanon d’antan

Reste de sentinelle attend

La résurrection du printemps

Les lavandes rayent le temps

Gris longs et doux

Pierres et houes

Ventoux II

Ventoux II - Acrylique sur toile 30x30 cm - mars 2018 - 300 €

Ventoux II – Acrylique sur toile 30×30 cm – mars 2018

 

Quand le Ventoux se lève dans son drap de neige

Quand les bois des collines mettent leur chasuble d’or et leurs noirs surplis

Quand la nuit qui traîne trace encore des ombres sur la plaine

Quand les granges oubliées chantent matines

Quand le Toulourenc gronde entre les arbres de fer

Quand sur le flanc gris des rochers monte le Libera Me du vent sombre

Moi je chante un Te Deum sauvage

Cerisiers en fleurs II

Cerisiers en fleurs II - (d'après une photo de Françoise Durif) - Acrylique sur toile 46x33 cm - mars 2018 - 600€Cerisiers en fleurs II – Acrylique sur toile 46×33 cm (d’après une photographie de Françoise Durif) – mars 2018

 

Cerisiers du jour

Parfument mes ciels de soir

Sakura d’amour

Montbrun I

Montbrun I - acrylique sur toile 46x33 - mars 2018 - 700€

Montbrun I – Acrylique sur toile 46×33 cm – mars 2018

 

Ici

Épinglés au vermillon du ciel les cyprès bordent l’ocre des balcons anciens

Les jours gardent la mémoire des efflorescences sacrées

Dans les prés d’herbes frêles naissent des parfums que les pas exaltent

L’ombre viendra et nous renaîtrons

Ici

 

Autoportrait au miroir II (Détail d’esquisse)

Autoportrait au miroir II (détail) - fusain sur toile - mars 2018Autoportrait au miroir II (détail d’esquisse sur toile) – mars 2018

Présence sans début, enroulée dans la tombe. Impensable nid de conscience où meurent les phénix. Regard où gisent des ombres. Adresse de charbon aux parois des grottes de lin. Poussière d’esprit lancée au vent. Bois sacré des chevalets. Réel inaccessible tapi dans le tain du miroir qu’imbécile je polis sans cesse.

Sisyphe était peintre.

Autoportrait au miroir I

Autoportrait au miroir I - étude au fusain sur papier format raisin

Autoportrait au miroir I – fusain sur papier 50×65 cm – mars 2018

Miroir sauras-tu encore me dire en je ?

Enjeu, mon tout intime,

Intime-moi de dire ce Je.

Je dis que cet autre ment,

Autrement je me serais tu

Me serais-tu sinon si étranger ?

Étrange et un peu plus vieux

Pluvieux comme le temps passé

Tant passés sont les années !

Miroir sauras-tu encore me dire en je ?

Intérieur au fauteuil rouge

Intérieur au fauteuil rouge - acrylique sur papier 48x63 cm - février 2018 - 800 €

Intérieur au fauteuil rouge – Acrylique sur papier 65×50 cm – Février 2018

 

Sang écarlate où siègent les songes

Ultime silence de la lumière

L’Unique attendu de l’atelier clair calmera l’ombre avec l’or de sa chair

Ultime espoir d’une pose dernière

Lumineuse réponse aux vieux mensonges

Paysage d’hiver VIII (L’olivier)

Paysage d'hiver VIII (L'olivier) - acrylique au couteau sur toile 55x46 cm - 2018 - 800 €Paysage d’hiver VIII (L’olivier) – Acrylique au couteau sur toile 46×55 cm – 2018

 

La nuit m’a promis l’aube et la paix des neiges blanches.

Aux sommets des monts bleus j’ai laissé les rêves. Ils courent le long des torrents que les contes de Perrault colorent.

Là haut le buisson ardent parle de présent infini et d’éternel maintenant. L’olivier des dieux perdus y parle d’immortalité.

Aux sommets des monts bleus j’ai laissé l’enfant. Ses chaussures, geôlières de chevilles trop fines, marquent le chemin et dessinent des promesses sur les entrelacs de mes vies.

La nuit m’a promis l’aube et la paix des neiges blanches.