web analytics

A propos

Autoportrait ébloui – Pastel sec 65×50 cm – Coll.personnelle

JEAN-PAUL SCHMITT vit à Saint Martin en Haut, dans les Monts du Lyonnais.
Il a mené durant une quinzaine d’année une activité de comédien à Lyon auprès de Jeannine Berdin d’abord puis de Roland Chalosse à l’ex théâtre de l’Agora à Lyon et auprès d’Hélène Hilly à Paris. Il a écrit et mis en scène plusieurs pièces de théâtre dont Les cornichons au chocolatd’après le roman de Stéphanie alias Philippe Labro, Cocteau blues, Historias de Don quichotte y Sancho Pança adapté de Cervantes, Le roi Fanny de Daniel Boulanger.

Passionné de dessin depuis le plus jeune âge, il a travaillé pendant près d’une dizaine d’années avec les peintres lyonnais Youg Soon Chang à l’atelier rue Mazard, Mei Li Jun à la galerie Mei, Nguyen Van Tame à Villeurbanne, Marc de Michelis, prix de Rome de gravure et co-fondateur en 1985 du groupe « l’Intemporel ».

« Jean-Paul Schmitt [] a beaucoup de talent. [Il] domine les paysages de la campagne autour de Saint-Martin-en-Haut, comme il le fit pour ses greniers mélancoliques et ses intérieurs bucoliques. [Il] ose le format, la couleur, les hautes pâtes pour installer son sujet à un sommet, où il souhaite que s’attache notre vigilante attention. »

Alain VOLLERIN critique d’art – (Salon d’Hiver de Lyon 2015 – Salon de Chaponost 2014 – Salon d’Hiver de Lyon 2013)

« S’il y a une peinture qui suit le rythme de sa vie, c’est bien celle de Jean-Paul Schmitt. Dans cet espace de vie il y a l’harmonie d’une curiosité élargie, une attention à traduire l’importance d’un quotidien vers l’extérieur de lui-même, l’œil et la main sont les transcripteurs d’une sensibilité qui ressemble au partage universel. Plus rare, l’intime soi en tout : l’équilibre des deux mondes, le sien et le nôtre et chacun s’y reflète. L’assemblage est total parce qu’il se rapproche de la vérité essentielle. De sa main palette il provoque une houle où il écrit ce qu’il ne peut peindre et peint ce qu’il ne peut décrire ; l’éternelle couleur lovée dans son dessin comme la juste définition des mots qu’il offre à qui sait l’écouter.

Qu’y a t-il de plus profond que ce mariage de l’homme et de l’Art quand il en fait ses rythmes et ses pulsions pour qu’on puisse le comprendre à cœur ouvert ?… Il suffit simplement d’être présent en face de son art. »

Préface de Marc de Michelis à « La couleur des mots II » (Jean-Paul Schmitt – 2012)

 » Jean- Paul Schmitt explore dans son œuvre la condition humaine dans ses limites, ses joies et ses frustrations. Il travaille et sculpte la matière première sur ses toiles en la rendant vivante pour l’esprit, en lui insufflant sa capacité « d’anima », souffle vivant qui transfigure de manière intuitive sa portée signifiante. Œuvres figuratives qui invitent les visiteurs à trouver une brèche visuelle vers une lecture abstraite et contemplative.

L’artiste maîtrise parfaitement le jeu des couleurs et des lumières ; par une démarche rieuse et contemplative il efface les différences et propose une alternative altruiste et douce comme une poésie qui charme…Ses œuvres sont présentées dans de nombreuses galeries et salons d’art contemporains. »

Eric Lapp-Lauth, directeur de la Galerie d’art La Paix. Organisateur du Forum des Arts et de la Culture de Sélestat et du Symposium d’Art et de Musique (octobre 2015).

« C’est l’évolution de l’art contemporain, mais aussi  de nouvelles approches expressives du figuratif, qui sont ainsi saluées et honorées sur l’international, au travers des œuvres de Jean-Paul Schmitt. [] Avec l’œuvre de Jean-Paul Schmitt, domine toute  l’originalité et la technicité du savoir peindre. [] On a pu apprécier à Pékin avec le style de Jean-Paul Schmitt, une excellente expression figurative contemporaine de niveau international. »

Antoine ANTOLINI Délégué Général EDMC « Styles et Tendances dans l’Art international 2015 – Pékin » 

COTATION :

Cotation agréée, Dictionnaire des Artistes cotés : http://cotations-agreees.com/

EXPOSITIONS RÉCENTES OU EN PROJET :

Collectives :

  • 2005 – mairie de Lyon 2ème arrondissement
  • 2006, 2007, 2008, 2009 – Atelier Mazard Lyon 2ème
  • 2011 – 11ème salon Les Arts à Chaponost
  • 2012
    • Salon L’HIVERNAL de Lyon
    • Salon Art et Lumière de Vourles
    • 33ème Salon International d’Auvergne au Puy
    • 12ème salon Les Arts à Chaponost
  • 2013
    • 57ème salon L’HIVERNAL de Lyon
    • Salon des Arts d’Ambronay (1er prix du jury)
    • 14ème Salon des Indépendants de Lyon
    • 13ème salon Les Arts à Chaponost (69)
  • 2014
    • 20ème Salon Berthelot de Lyon
    • Invité d’honneur du Xème salon des Arts d’Ambronay (01)
    • « Les Arts en lien » à La Bâtie de St Laurent d’Agny (69)
    • Village d’artistes de Marols (42)
    • 15ème Salon des Indépendants de Lyon
    • 14ème salon Les Arts à Chaponost (69)
    • 58 ème salon L’HIVERNAL de Lyon
  • 2015
    • Salon L’HIVERNAL de Lyon
    • Salon Les Arts d’Ambronay (01)
    • Salon l’ « Intemporelle » de Bas en Basset (43)
    • « BRUNOT, PAIN et SCHMITT dans l’atelier  » – St Martin en Haut (69)
    • Salon Vienn’Art – Vienne (38)
    • Salon des INDÉPENDANTS de Lyon
    • Symposium Art et Musique de Sélestat (67)
    • Styles et Tendances dans l’Art international – Chine – Pékin – (Prix International des Arts de Pékin 2015, avec félicitations du Jury)
    • Salon Tony Tollet – Maison Forte de Vourles (69)
  • 2016
    • Salon Des Peintres de Brignais (69) – Invité d’honneur du salon
    • Salon L’HIVERNAL de Lyon
    • Artistes en Liberté – Société Lyonnaise des Beaux-Arts – Lyon
    • Conférence muséologie et art contemporain en Chine – mai 2016
    • Salon International d’Art Contemporain – Carrousel du Louvre – Paris
    • Salon de la biennale des arts de Cuiseaux (71)
    • Salon des INDÉPENDANTS – Lyon
    • Salon TONY TOLLET – Maison Forte – Vourles (69)
  • 2017
    • Salon L’HIVERNAL de Lyon
    • Salon LE CLOS DES ARTS – Brindas (69) du 18 au 26 mars
    • Salon international de Cannes
    • Salon des INDÉPENDANTS – Lyon
    • Salon d’automne des Arts Ripagériens – Rive-de-Gier (42)
    • Salon TONY TOLLET – Maison Forte – Vourles (69)

Personnelles :

  • 2011
    • « CHEMINS » – 24 œuvres – Pour la 5ème édition du Festi’Vache à Saint Martin en Haut
    • « REGARDS » – 50 œuvres -Chapelle de la Buissière avec le soutien de la Ville de Rillieux-la-Pape
    • « PEINTURES ET MOTS » – 17 œuvres – Galerie PaTaTr’Art à Riverie
    • « LA COULEUR DES MOTS » – 48 oeuvres – Maison des Expositions à Ternand
  • 2012
    • Galerie Thuillier, 13 rue de Thorigny dans le Marais à Paris
    • Maison des Expositions à Oingt
    • Bouchon d’Art – Avenue Foch à Lyon
  • 2013
    • Opéra de Lyon
    • Office de tourisme des Hauts du Lyonnais
  • 2014
    • Galerie Vaubecour, rue Vaubecour – Lyon
    • Galerie Vis’Art, quai Romain Rolland – Lyon
    • Maison des Expositions – Ternand
    • Atelier d’artiste ouvert en liaison avec la région Rhône-Alpes
  • 2015
    • du 17 au 28 février « Ultimes voyages » –  Atrium de la mairie du 8ème – Lyon
    • du 9 au 12 juillet – Chapelle de La Ferrière 38580 (vallée du Haut Breda)
    • du 2 au 24 octobre – Galerie La Paix à Sélestat 67600
  •  2016
    • Maison Berthelot, salle du Cuvier – Chaponost (69)
    • Château de Lacroix-Laval – Marcy l’Etoile-Charbonnières (69)
  • 2017
    • Médiathèque Jean Ferrat – Aubenas (07) – du 2 au 28 juin 2017
    • Maison Cazin – Pérouges (01) – du 1er au 14 septembre 2017

EN GALERIE

À  la galerie Vis’Art – Quai Romain Rolland – LYON

À la galerie La Paix – place du marché vert – SÉLESTAT (67)

LIVRES
« La couleur des mots I » – mars 2011 – 150 pages (épuisé)

 » La couleur des mots II » – mai 2012 – 160 pages

« La toile et le verbe » – novembre 2013 – 180 pages (épuisé)

« Le pinceau-plume » – juillet 2015 – 188 pages (épuisé)

         « Dans le silence et la lumière » – septembre 2017 – 232 pages

VERBATIM :
« J’aime peindre des portraits et saisir, cachés, les regards un instant livrés ou les rêves lointains qui les hantent.
J’aime peindre en entrant dans les scènes que je crée ou recrée et y emmener le spectateur dans une histoire à lui, secrète et côtoyant la mienne. J’aime l’humanité ployée, souriante ou grave, qui se bat parfois et se tait souvent.
J’aime montrer des chemins endormis ou des natures pas mortes.
J’aime, sur chaque image, sur chaque couleur, sur chaque ombre faire rebondir mes mots et bâtir des contrepoints… La peinture est une chanson ou un poème.
L’acrylique, l’huile, parfois le fusain et l’encre servent mes desseins.
J’admire, désespéré et enthousiaste, le Caravage, Monet, Patrice Giorda, Hopper, Fusaro, Turner, Marc de Michelis, et tant d’autres… Il me faudra 100 vies de plus. »