web analytics

Café XII (Avignon Pie Kafé)

Café XII (Avignon Pie Kafé) – juillet 2018 – huile au couteau sur toile – 30×30 cm

Dans l’ombre de la salle de café deux femmes.

Parlent-elles d’amour ? Des enfances mortes ? Du silence insupportable de l’homme ?

Dehors les troupes caracolent. Elles font l’article à la ville et moquent ses remparts.

Ici, l’air parfumé de bière et de café froid vibre à peine. Les voix sont tendres. Fines comme la tristesse. La lumière pose des nappes épaisses sur les tables désertes et cire le dossier des chaises avec un reste de soleil.

Caché derrière mes rêves, j’attends le temps des moissons improbables.

 

One Response to “Café XII (Avignon Pie Kafé)”

  1. chartiot dit :

    Toujours la présence de cette belle lumière, avec ce reflet sur la table transformée en miroir ou rien ne se reflète laissant place à la conversation secrète des deux femmes, l’une à l’écoute et l’autre tête baissée, peut être en souffrance parle, se confie… qui sait ? Le silence des hommes parfois insupportable pour une femme… ce fossé, ce vide parfois mais aussi cette impossibilité presque pathologique des hommes à parler…mais aussi cette impossibilité aux femmes à accepter cette différence ancestrale entre le féminin et le masculin…ce besoin des femmes d’être aimé et reconnue dans la parole et les gestes d’un homme, de « son » homme…
    Deux femmes seules semble t-il dans ce café, assisent face à la lumière conversent…
    L’espace des lieux est vaste et lumineux, presque froid… aucune couleur chaude si ce n’est comme on peut le voir souvent chez COROT la petite touche rouge dans les cheveux de la femme à la tête baissée…
    Merci Jean-Paul pour cette toile qui me parle et qui me touche.

Leave a Reply