web analytics

À propos de l’exposition « CAFÉS »

Un article d’Alain Vollerin sur le blog des Arts

Oui, dans un des cafés peints par Jean-Paul Schmitt, d’une manière très personnelle. Bien entendu, avec un sujet pareil, chacun pensera immédiatement, à la sublime série des cafés du regretté Jacques Truphémus qui fait l’objet d’hommages au musée des beaux-arts de Lyon, et, au musée Paul Dini, à Villefranche-sur-Saône.

Jean-Paul Schmitt expose à l’Atelier partagé, une galerie très agréable située, à quelques pas du centre ville. Mais, qu’est ce que l’atelier partagé ? Un lieu de liberté, où on expose, où on prend des cours, où on travaille dans un atelier. Les animateurs de cet espace convivial sont Adeline Avril dessinatrice, Olivier Brunot, passionné de gravure et de dessin, Patrick Marcoccia, Robert Durand (homonyme de notre ami Robert Duran qui décida de nous quitter, il y a quelques années), Yann Purcell, peintre plasticien professionnel, Gaëlle Journet-Caccamo, peintre, et, Serge Gallardo, explorateur de peinture et de dessin.

J’étais heureux de découvrir les œuvres récentes dans de grands formats, de Jean-Paul Schmitt exprimant l’atmosphère du café contemporain. J’apprécie, tout particulièrement, celle dont le fond est occupé par un tag géant. Cinquante ans après Mai 68, ce tableau contient un climat de vive jeunesse. On se rencontre. On boit, dans un mélange intergénérationnel. Les frontières entre les individus semblent abolies. Cette toile est bien dans notre époque, et de fait, nous aussi.

On voudrait en voir plus. Nous sommes peut-être, à l’orée, d’une aventure nouvelle. La couleur s’accomplit dans la liberté, dans un lyrisme bienvenu. Les tons sont agréablement acidulés. Ils nous disent le présent, la vie, une joie paisible après un calme retrouvé. Un possible accès au bonheur. Les formes naissent de taches évadées de leur carcan. La peinture de Jean-Paul Schmitt n’est jamais aussi efficace pour nous atteindre, pour nous convaincre que lorsqu’elle projette ce qu’elle a de meilleur, sans contrainte, sans barrière, ni limite, pour le geste de l’artiste.

J’ai beaucoup apprécié la paix, le désir de faire bien qui règne dans ce lieu modeste, et lumineux. Jusqu’au 6 mai 2018-Atelier partagé – 7 / 9, rue du collège, à Vienne. Ouvert le samedi 11h-19h, et, les dimanches 14h-18h. »

Le blog des Arts – Alain Vollerin – le 23 avril 2018

Leave a Reply