web analytics

Prix international des Arts de Pékin 2015

J’ai le plaisir de recopier ici la présentation qui a été faite lors de « Styles et Tendances dans l’art international – Chine, Pékin 2015 »

——

Jean-Paul Schmitt : Prix international des arts de Pékin 2015, « avec les félicitations du jury »…

PEKIN 2015.

À l’occasion du « Styles et Tendances dans l’art international PEKIN 2015 », le style et la démarche artistique, les œuvres sélectionnées de Jean-Paul Schmitt, ont été présentés avec succès dans la capitale chinoise. À l’issue des présentations l’artiste est entré brillamment au Palmarès, avec l’obtention du Prix international des arts de Chine, attribué par le Jury international. Lequel a souhaité accentuer la portée de ce prix, en l’accompagnant des « Félicitations du Jury ».

C’est l’évolution de l’art contemporain, mais aussi  de nouvelles approches expressives du figuratif, qui sont ainsi saluées et honorées sur l’international, au travers des œuvres de Jean-Paul Schmitt.

Présentation du style.

La femme au violon – huile sur toile – 116×89 cm

Femme au violon Chine prix du jury 2015

C’est tout d’abord l’œuvre « La Femme au Violon », une splendide œuvre sur toile (116x 89 cm) qui a ouvert la présentation de la démarche artistique du peintre Jean-Paul Schmitt.

L’accent est mis sur la particularité des constructions et des équilibres picturaux dans les œuvres de l’artiste. C’est une architecture des différents éléments constituant le tableau qui a su intégrer les démarches des grands peintres modernes, tels notamment Paul Cézanne, dont la structure des œuvres, parfois bouscula les a-priori esthétiques de certains académismes, pour donner plus de puissance à l’expression peinte.

Jean-Paul Schmitt dans « La Femme au Violon », travaille l’agencement des formes, les perspectives ; leur position sur la toile parait vouloir glisser hors du tableau, dans la partie inférieure.

Jean-Paul Schmitt nous démontre ici qu’il a su se rendre maître de logiques visuelles qui font progresser le figuratif. Ses toiles comportent de plus une animation intrinsèque dans leur structure de composition. Il y a une autorégulation des lignes de force, des lignes de fuites, qui créent un aboutissement exceptionnel de présence du sujet principal. Des espaces colorés en larges à-plats, viennent marquer un signal très contemporain dans son figuratif.

Immobile voyage – huile sur toile – 120×80 cm
Immobile voyage en Chine Prix du jury 2015

Le talent de Jean-Paul Schmitt s’inscrit tout autant dans les aspects narratifs, qui peuplent ses œuvres. Il sait replacer le personnage dans un temps fort de vie, au travers les indices d’un quotidien intimiste. Sa réalité peut être poétisée mais garde une authenticité qui touche le cœur, la mémoire, du spectateur.

Les œuvres de Jean-Paul Schmitt véhiculent une ambiance, une histoire, avec beaucoup de subtilité.

Dans les œuvres présentées « Immobile Voyage », ou bien encore  « La Lectrice Assoupie », le sujet semble à la fois ici et ailleurs, présent et absent.

Le peintre a ce don de saisir son sujet comme s’il ne le dérangeait pas, comme si le sujet ne sentait pas la présence du peintre. Il en résulte une représentation du personnage, de la scène, pleine d’une  vérité, de  naturel dans l’attitude.

Jean-Paul Schmitt, par sa délicatesse sait nous faire partager un temps de vie. Ainsi avec « Immobile Voyage », huile sur toile (80×120 cm), il nous montre le personnage qui lit, s’évade de son quotidien, une maquette de navire, à proximité, accentue l’idée du titre. Il crée un ensemble esthétique de haut niveau, en jeux d’architectures, de plans, d’échelles d’objets. Le peintre arrive à créer une palette faite de ton recherchés, de nuances entre les gris, les ocres, déclinés dans des luminosités vives et sourdes à la fois.

Le traitement de la lumière chez Jean-Paul Schmitt est élaboré. Effets d’ombre, d’intensités de coloris, la palette et le pinceau jouent sur le vif et la sobriété de couleurs qu’il sait assourdir en les gardant chaudes, froides. Une couleur passée au filtre des sensations intérieures de l’artiste, qui crée avec bonheur une ambiance ambivalente, celle d’un sujet statique dans un environnement animé. Il donne  vie aux objets, par leurs emplacements, les couleurs.

Une peinture en paradoxe, en distorsion d’équilibres recherchés, afin de créer une vie esthétique nouvelle dans la scène, pour trouver une autre proximité entre le spectateur et la toile.

On entre très volontiers dans un tableau de Jean-Paul Schmitt, son histoire nous y accueille aisément grâce au titrage qui conforte le chemin à suivre. Une fois dans ce territoire de couleurs et de sens, le spectateur va vers une plénitude de ressentis, pour découvrir comment la peinture contemporaine peut-être proche de la vraie vie, mais aussi de la mémoire.

La Lectrice assoupie – huile sur toile – 80×80 cm

Lectrice assoupie Chine prix du jury 2015

Le tableau « La Lectrice Assoupie » huile sur toile (80×80 cm), nous entraîne plus loin dans cette originalité de construction architecturale sur la toile.

C’est avec talent que Jean-Paul Schmitt ici, nous offre des éléments prétextes à des espaces géométriques, des à-plats sobres et vifs, comme cette lumière amortie qui se pose sur un coussin jaune, l’épaule, ou le genou, de cette liseuse assoupie, cela dans un environnement aux ombres légères. En fond, quelques tonalités sourdes créent une sensation de réalisme. Tous les ingrédients d’un figuratif très contemporain, évolué, élaboré, sous-tendent ce travail pictural.

Des œuvres immergées dans un monde de vie, en miroir de paix et d’amour des êtres et des choses qui nous entourent. Ce peintre sait arrêter le temps.

Tendances artistiques internationales Pékin 2015.

Avec l’œuvre de Jean-Paul Schmitt, domine toute  l’originalité et la technicité du savoir peindre . Le choix de répartition des plans, les détails narratifs, le sujet, personnage par lui-même, en lien avec le quotidien, le sociétal, la vie. Des œuvres dans lesquelles, le poétique, l’intimisme, l’artistique s’entrecroisent pour ouvrir la porte à la représentation du sujet au coeur d’une scénographie.

Jean-Paul Schmitt, réussit une réalité ambivalente, entre existence vraie et pose artistique. Il nous emmène vers une vérité émotionnelle. Les personnages sont à la fois immergés dans leur propre vie, dans leur existence, ainsi que dans la création artistique de Jean-Paul Schmitt. C’est cette dualité d’atmosphère qui nous séduit. Celle de l’être dans la société, sujet du tableau, et cette existence du sujet qui prend une autre vie particulière sur la toile, telle celle d’un acteur, figé par le talent du peintre.

Jean-Paul Schmitt illustre bien cette vocation du peintre, capable de maîtriser deux états de réalité en une même approche : la réalité du personnage sujet existant hors du tableau et l’autre forme de réalité de ce même personnage, une fois intégré au tableau. Il entre dans cette autre matérialité peinte qu’est l’œuvre d’art. Une expression stylistique telle une vérité de la vie et du monde, passée au filtre des sentiments du peintre, restituée par le regard, la palette et les pinceaux de l’artiste.

On a pu apprécier à Pékin avec le style de Jean-Paul Schmitt, une excellente expression figurative contemporaine de niveau international.

 

© EDMC Janvier 2016.

One Response to “Prix international des Arts de Pékin 2015”

  1. Roger Chaudet dit :

    Cher ami,
    Tu as bien fait de recopier ce texte qui nous permet de mieux découvrir pourquoi nous aimons ta peinture. Je ne sais pas comment la caractériser, la mettre en discours, pour la faire partager. Bravo. Nous connaissons cependant bien ces trois tableaux que nous aimons depuis longtemps, mais nous n’avons sûrement pas assez discuté avec eux,… les tableaux.
    Pourras-tu venir à Brignais malgré cela,… cette ascension pas loin du pinacle ???.
    Je pensais inviter des amis auxquels je voulais proposer d’aller te saluer pour admirer tes peintures. Je vais prendre cependant en prendre l’audace.
    Nous pensions aller au vernissage, nous ne savons pas bien comment nous habiller. Nous irons quand même… te voir, que nous connaissons bien

    Félicitations, Bises à Anne et
    A M I T I E
    Roger

Leave a Reply