web analytics

Nature morte aux bleus

NM aux bleus - acrylique sur toile - 130x97 cm - 2500 €Acrylique sur toile 130×97 cm – mai 2011

Une poissonnière émaillée de bleu s’est posée de guingois sur un livre brique. Quoi?! De guingois! Pourquoi pas une harengère bon teint en plein sur les genoux de Klein?

Yves aurait pris la poissonnière poisseuse qui vocifère et l’aurait trempée dans le bleu d’un pot profond. Il aurait posé son long cul ovale de grosse mère outremer sur la nappe à carreaux, à côté d’une tasse lasse et azur, pour sûr.

Moi, pour ne pas être en reste je pesterais et je fulminerais. Je parfumerais mon pinceau trop sot avec un vieux lot tout terrain de lavande de Grasse. Je le jetterais par dessus mon épaule comme un verre de vodka vide et, sur la chaise de fer trouée un peu rouillée je poserais un seau. Forcément bleu.

Cuistre ubiquiste, je deviendrais bouteille. Dive bouteille rabelaisienne dédoublée. Ivre bouteille bue au mouroir d’un miroir au tain que j’aurais peint éteint. Un fantôme fêlé traînerait nostalgique ses atomes acryliques.

Un fruit lune couleur prune serait posé en boule d’Istanbul près d’un vase où s’ableuveraient les hortensias à l’heure végétale où les fleurs du mal vont boire dans les ciboires.

Derrière le rideau un bouquet caché se piquerait d’être coquet. Les bleus s’encanailleraient en camaïeux et feraient teinter les verts

On peut rêver…

2 Responses to “Nature morte aux bleus”

  1. ISaïd dit :

    Tiens…
    C’est bizarre.
    D’habitude je suis sur le sable et je contemple l’océan.
    Là, c’est un peu le contraire.
    Du bleu profond de mon océan casablancais je contemple le sable de ma plage d’enfance.
    Aïn Diab (la source des loups) ou (l’œil des loups) c’est comme on veut puisque le même mot renvoie aux deux acceptations que je me fais miennes.
    Je suis l’oeil des loups qui transforme la toîle et les rideaux de la chambre en dunes de sable.
    Je suis la source des loups qui voit de l’eau salée et froide à travers la plume et la glacière.

    Je suis au frais.
    Merci mon ami.

    • jeanpaulschmitt dit :

      Merci ami Saïd, poète des dunes, des loups et des sources. Ami de la lumière, ami au coeur chaud et ouvert au grand vent des ailleurs.

Leave a Reply