web analytics

Au Capitole à Uzes

Au Capitole à Uzès – huile sur toile 80×80 cm – février 2014

Les notes ricochent sur le bar. Vingt-quatre fois par seconde. Au moins.

Pourquoi le cœur si lourd et si loin ?

Mathias a le piano des grands soirs.

Cette nuit j’ai l’âme à la ramasse. Le vieux zinc du Capitole est saoul. Le rade jazze le blues des fous. Au ciné noir des amants s’embrassent.

Coulent les couleurs sur les écrans hagards.

Où vont les images qu’on oublie ? Les cheveux blonds qui deviennent gris ?

Sur des éclats de verres épars, embué d’alcool froid, j’ai surpris le bronze doré de ton regard.

Leave a Reply