web analytics

La Chapelle sur Coise V

La Chapelle sur Coise V – encre sur papier de soie – janvier 2014

Une  bande de brume, douce et froide flanelle, ceint le ventre du monde. Nul objet. Seules, là-bas, des senteurs d’outre monts. Qui parle encore ici des instants suspendus ? De la lumière qui se dissout ? De la mémoire bégayante et des abymes ?

L’encre brune des feuillages s’accroche aux pensées, fouille dans les replis moirés sous d’arachnoïdes mères, palpite encore sur des plis de soie.  Vestiges de vertiges. Verts vendus au vent d’autan. Vêtures d’eau. Vagues brisées sur les plages du temps.

J’avais en moi des sourires d’été, des chansons d’enfant, des rêves blottis dans les nids de foin des granges chaudes, là où la poussière danse sur des rayons d’or.

J’avais en moi des Fêtes-Dieu, des cierges, des fumées d’encens, des montagnes de nuages, des rires bleus.

J’avais en moi des matins de Pâques couleur de jasmin, des amours adolescentes.

L’hiver est sur la colline de la Chapelle et une bande de brume, douce et froide flanelle, ceint le ventre du monde.

Leave a Reply