web analytics

M.

Mathilde – étude fusain sur papier format raisin.

Quand l’ombre veloutée presque se dévoile, quand aux rives d’un champ de coton la nuit farde de violet ses lèvres humides, quand l’aube se trouble, quand sur la colline sacrée s’affolent des rêves d’homme, quand des souvenirs parfumés montent le long des longues rivières de soie et glissent sur la peau du monde, quand la braise et le vent gémissent dans les draps du temps, je meurs et je caresse de noir celle qui pose et qui tremble.

« Toi la servante toi la Maria
Va tendre mon grand lit de draps
Mathilde m’est revenue
Amis ne comptez plus sur moi
Je crache au ciel encore une fois
Ma belle Mathilde puisque te v’là » – Brel

Leave a Reply