web analytics

Carrer Eduard Maquina à Cadaqués

Encre sur mon carnet – août 2011

Elle brûle dès midi ses dalles de pierre couleur ardoise. Le blanc des murs blancs y somnole, appuyé contre les descentes vertes et luisantes des chenaux vernissés.

Des bougainvillées s’accrochent ci et là à des balcons ébréchés.

Parfois, une jolie Catalane passe sur ses talons haut perchée. Trop rarement à mon gré : plus loin, le pavage en galets posés en langues de chats est meurtrier pour les chevilles. Quand néanmoins une inconsciente s’aventure, les claquements sonores de ses pas renvoient triomphalement aux poubelles de la mémoire les chuintements vulgaires des tongues de touristes en mal de baignade et le parfum de la belle écrase la vulgarité des ambres solaires.

Leave a Reply