web analytics

Dans les bois de la Poipe

Acrylique sur toile, 91x72 cm

J’aime flâner dans les bois moussus de la Poipe.

Poipe : un vieux mots lyonnais pour mamelon. Un mamelon boisé sur lequel je me promène souvent. Il porte dans son nom quelque chose de coquin et doux qui trotte dans les sous-bois de ma mémoire avec le même entrain que celui de mes pas quand je foule l’humidité odorante du lieu. Les chemins y sont courbes ; les odeurs y sont d’enfance et d’amour.

Dans ses clairières courtes, il y a de l’automne caché et des printemps gorgés de sève. Sous ses fougères frêles, les feuilles folles préparent les naissances prochaines. De l’autre côté du mystère de chaque rideau d’arbres, une lumière attend ma venue. J’entends le silence où se fondent les pas du dieu que je cherche en contournant les géants abattus près des carrières minuscules.

À ton tour, écrase doucement l’humus et  fait naître les parfums du bois de la Poipe.

Leave a Reply