web analytics

Sarah somalie

Sarah somalie

Huile sur toile 116×89 cm – février 2013

Sarah s’est posée sur le sable du temps qui s’écoule au désert du pays de Pount. Là, les millénaires reposent dans un écrin souple de gomme d’acacia, parfumés d’encens et de myrrhe.

Mille émaux, mille verres colorés, mille pierres précieuses, mille vases d’albâtre y dorment entre les tombeaux de roches amassées du pays de Harrar.

L’aromatique région flotte dans les souvenirs de Sarah quand la brume nostalgique envahit les soirs d’or rose sur Mogadiscio et Zeïla. Les caravanes cheminent sur les dunes de sa peau de bronze en bruissant des légendes que le sel et la mer ont déposées dans le golfe d’Aden.

Salomon est encore amoureux de la reine de Saba. Dans  le cœur de Sarah, la voix des Falashas pose les chants d’un Shabbat éternel.

Elle est l’Autre absolu et l’absolu Soi-Même. Les bribes d’un poème somali de William  Syad s’éparpillent dans le vent brûlant en sifflant :

« Cet Autre instant de Moi-Même
qui me donne
Le Vertige
Dans l’Abîme
Du Temps »

Leave a Reply