web analytics

Un rêve de nu

Fusain et mine de plomb sur papier format raisin – janvier 2013

Un rêve de femme ça nait poitrine offerte au mitan d’un essaim de songes doux et tièdes avec des seins lourds et des odeurs d’herbe verte.

Un rêve de femme ça prend et vous possède jusqu’au cœur d’enfant des oreillers de vos lits.

Ça palpite comme un froissement de velours, un battement lent de chaland chargé d’oubli qui descend le fleuve depuis l’aube des jours.

Un rêve de femme ça se glisse sans bruit et ça dérive sous les trembles la nuit, le long des canaux à l’eau sombre et endormie.

Un rêve de femme sur ma couche s’installe. Ses mains sont posées sages, sa poitrine ample et nue aux aréoles douces veinées de bleu pâle, me tente, se tend, et très tendrement me tue.

Leave a Reply