web analytics

Presque nue dans le blanc

Presque nue dans le blanc – étude au fusain sur papier format raisin – novembre 2012

Elle dort sur la soie claire à peine vêtue.

Ses hanches dessinent dans l’ombre de la chambre le tendre et doux sommet d’une colline d’ambre. Son corps a la blancheur du marbre des statues.

À peindre son âme mes pensées se sont tues et dans le froid glacé des brumes de novembre, le cœur incendié et les doigts couverts de cendre, avec du noir sur le blanc je me suis battu, sans trêve, fébrile, passionné et têtu pour retenir un rêve un instant suspendu.

Leave a Reply