web analytics

Nu bleu

Encre et fusain – croquis sur papier 200g/m2, 50×65 cm – décembre 2010

Sur ses cuisses larges et fermes, un monde de douceur ferme est posé. Elle rêve, étonnée. Souvenir d’un désir. Embrasement ancien qui monte, caché sous le pinceau fébrile.

Il faut, avec un ou deux traits de fusain, contenir ce ressac couleur cyan qui lèche sa peau.

Je me tiens désormais du côté de son ombre : un bleu presque vert sous mes doigts, un bleu presque vert caché sous le noir de ses yeux. Elle continue ses songes, immobile, au centre du monde.

Je sais qu’elle court dans des sphères cosmiques depuis l’avant des avants. Je sais sa liberté vive. Je sais son incessant voyage dans le temps. Je sais que cette image immobile est un leurre maladroit et rapide que mon coeur fait à ma raison.

Je le sais et je tente, désespéré, de fixer son âme à jamais sur un papier que les jours vont jaunir.

Leave a Reply