web analytics

Melons au café

Fusain et encre sur papier 200g/cm2 format raisin – octobre 2012

Le melon sur mon citron broie du noir (pas vraiment citron, pas tout à fait poire).

Copulation de cucurbitacées, les melons vont bien aux têtes de bourge, aux bugnes de lune, aux tronches de courges, aux populations culs-bénits-blasés.

C’est malin ce qu’a fait le moulin à café harassé sous les fleurs éraflées.

Dans le bruit de train du broyeur de grains gronde des rages d’engrenages bruns qui crient « café bouillu, café foutu ! Turlututu chapeau pointu ! »

En griffant le papier avec mon fusain, je cherche le bruit caché dans un silence de Miro :

« le mouvement dans l’immobilité, la vie dans l’inanimé, l’infini dans le fini, des formes dans le vide, et moi-même dans l’anonymat. »

Leave a Reply