web analytics

Quand elle prend la pose

Acrylique sur papier format raisin – septembre 2012

Quand elle prend la pose, sur les ombres sombres à l’envers de ses yeux flottent de lourds chalands chargés de chaînes, aux voiles tachées de bleus.

Ils vont au vent violent, déchirant les mers de leurs cinglantes étraves.


Quand elle prend la pose, sur ses lèvres, les pleurs ont laissé leur sel sur des craquements d’épaves où gémissent ses peurs.

Elle court épuisée vers les eaux du Léthé, oublieuse des chairs et du claquement saignant des coups répétés sur sa coque de fer.


Quand elle prend la pose pour m’offrir son corps, sur ses mains la détresse pose parfois d’étranges tremblements de mort comme ultimes caresses.

[wp_cart:Quand elle prend la pose:price:250:shipping:30.00:end]

[show_wp_shopping_cart]

Leave a Reply