web analytics

Vers où?

Acrylique sur toile, 46×61 cm

Ils se sont assis pour laisser le jour que les ombres mangent jouer avec le temps. Le fleuve lumineux qui mouille les millénaires les porte.

Marins du soir sur le banc immobile où ils voyagent épaule contre épaule, main calée sur la main de l’autre, ils avancent sur le courant impassible, insoucieux des équipages et des haleurs enfuis.

Tranquilles, leurs pensées flottent, calmes comme avant les premiers mots. Ils scrutent des clartés que leur chien pressent.

Vers où le souffle des crépuscules mène-t-il ?

Savent-ils que dans leurs yeux un reflet, que seul l’horizon peut voir, a les couleurs d’hyacinthe et d’or de la ville où sont allés les poètes ?

La ville aux murailles de jaspe, de saphir, d’émeraude, de topaze et d’améthyste.

La ville sans nuit où les portes de perles sont à jamais ouvertes.

Leave a Reply