web analytics

Nature morte au chou rouge

Acrylique sur toile – 41×33 cm – juillet 2012

Quoi de plus rafraichissant que de te conter des salades, fussent-elles de chou rouge ?

Le chou rouge en salade, en marmelade, en estouffade couleur grenade, en dégoulinade froide ou près d’une grillade n’est jamais fade. La muscade  ou l’aillade, une cascade de citronnade, une persillade lui font une marinade qui persuade à la régalade.

En bambochade, sa ballade est rigolade. En balade sur ma pochade, un céleri bientôt rémoulade et ses camarades navets nouveaux tout frais lavés lovés contre Agrippine sa copine aubergine qui opine du bonnet.

Sur une musique de bastringue, de niais oignons grognons dans un panier en zinc trinquent et font la bringue pendant que raide dingue je troubade.

Te conter des salades peut t’agacer Agathe, je sais. Aussi, bravant mousquetades et septembrisades, astrapades et estrapades, engueulades et empoignades, bousculades et brimades, bastonnades et ruades, je m’évade en chantant à la cantonade et rien que pour toi mon chou cette sérénade ou cette aubade :

« Tu as de beaux genouxxx
En forme de caillouxxx
Tu as de gros bijouxxx
En plumes de hibouxxx
Des cheveux pleins de pouxxx
Mais tous tes beaux joujouxxx
Sont de loin les plus chouxxxxxx ! »

[wp_cart:Nature morte au chou rouge:price:300:shipping:0.00:end]

[show_wp_shopping_cart]

Leave a Reply