web analytics

La fleuriste – étude III


Étude au fusain pour “La fleuriste” – mars 2012

Ma jeunesse fout le camp. Au magasin de ma Genèse il n’y a plus de serpent. Ne restent que des fleurs, des fruits, des feuilles et des branches, souvenirs de poème pour un cœur qui ne bat que pour toi.


Rangés mes pinceaux, ma brosse d’Adam est de charbon. Avant de vous dire adieu je joue à Dieu et la pomme qu’Il m’a posé sur le cou déglutit, goulue, quand en crayonnent je crée et caresse ta joue de fleuriste au visage doux.

Dieu ne regarde pas, mes pensées sont nues !

Toi qui poses parmi les roses, tu frissonnes quand je te frôle, blanche sous la branche brûlée d’un arbre où le bien et le mal s’emmêlent.


Sur tes épaules pâles, je pose un châle et des feuilles de saule habillent mes fantasmes.

Ton visage trop sage court sur mes jours trop courts.

Leave a Reply