web analytics

Canigo

Aquarelle sur mon carnet de voyage – mars 2012

Le Canigou éclaire les montagnes. Assis près de la croix non loin de Santa Engracia, au-dessus d’Amélie les Bains,  je couche le soir qui se glisse déjà dans l’air sous les pigments d’une aquarelle.

Il y a longtemps, un poète de ce pays vrai, Jacint Verdaguer, chantait les villages et les monts qui courtisent ce sommet magique tels des ilots merveilleux :


« Força-Réal et Pena furent des îles enchanteresses
Les vaisseaux s’avançaient jusqu’aux pieds du Canigò.
Des vols de mouettes ont chanté sur ces rives
Où maintenant butinent les abeilles
Où jouent les agnelets »

Éternel enfant, Canigo le Catalan joue en majesté au-dessus de la mer. Sa crinière blanchie par la neige de mars ne dit rien de son âge.

Leave a Reply