web analytics

Lédanne

Huile sur toile 100×81 cm –  2006

Comme un dieu ivre et fou je parade à mon tour
Devant son corps offert à peine dénudé.
Dans l’eau sombre où dorment ses rêves j’ai dardé
Mon dur désir hors de son étui de velours.

Zeus, je la prends à Tyndare en cygne fardé.
Couchant au creux de mon être blessé la guerre
Contre un passé brûlé quitté sans rien garder
Je deviens dieu en creusant son humaine terre.

La mort est une grâce que me font mes frères
Quand c’est en elle que je libère les sources
Venues des infinis où je me désaltère

Au fond du ciel d’été je continue ma course
Pour elle j’arrêterai la suite des saisons
Dans les moissons de juin pour perdre la raison

Leave a Reply