web analytics

Portrait d’une lampe tempête

Fusain sur papier 65×50 cm – novembre 2011

Je l’ai rencontrée dans un coin de mémoire posée à côté d’un vase Ming. C’était dans l’antre encombré d’une brocante où je chine.

Elle trônait, amoureuse dépitée dont la flamme vacillait, sous un portrait de ses pleurs accroché au mur sale.
Le tableau maladroit qu’un apprenti peintre navré avait fait d’elle dessinait sa détresse. Sa bouche ouverte pour un cri avait des lèvres de sang noir. Deux longues mèches raides s’échappaient de sa coiffe défaite et la lumière fuyait devant la tristesse de ses yeux.

Caché dans l’ombre, le diable ricanait.

Leave a Reply