web analytics

Saint Honorat bleu VI

Aquarelle sur mon carnet de voyage – septembre 2011

De la chapelle monte comme un écho de la voix de Caprais. Il est niché au creux d’une vieille pierre. Il s’y est niché il y a des siècles, après sa mort. La pierre fait partie maintenant de l’oratoire qui ponctue l’ile sur la mer face à la côte. Là, continue sans trêve le murmure d’une prière d’humble moine.

On peut entendre cet écho certains après-midis quand sonnent les vêpres et qu’on colle son oreille aux murs de l’oratoire.

Son murmure s’étend alors sur l’île qui frémit des notes claires et bleues de l’Ave maris Stella.

Parfois, quand la mer vire à l’indigo, le souffle de la voix de saint Caprais enfle et siffle. Et les pins s’agenouillent dans le vent sacré.

Leave a Reply