web analytics

Saint Honorat bleu IV

Aquarelle sur mon carnet de voyage – St Honorat – septembre 2011.

Des hommes méditent ici depuis seize siècles.

Les pierres de l’abbaye fortifiée les ont abrités il y a mille ans. Je les entends chanter du fond des temps. Leur voix a la couleur du ciel.

J’entends en moi leur pensée libre argumenter avec raison contre Augustin le manichéen. Les pins d’azur se prosternent éternellement devant leur sagesse antique et leur humanisme. Ils saluent ceux qui contestaient il y a longtemps déjà le péché dit originel, pierre au cou des hommes, chemin irrémédiable vers le gouffre si la grâce divine n’offre une autre voie, déni infini des capacités de l’esprit humain.

Je sais que sur les algues sèches accrochées aux rochers dorment des avenirs meilleurs, des retours à l’essentiel, des possibles terribles et des jours radieux.

Les cloches appellent pour Vigiles. Il faut quitter l’abîme nocturne pour voir le ciel bleu. De l’autre côté de la terre, mille deux cents ans ont coulé sur la voix de Hang Yü : « Qui s’assied au fond d’un puits pour contempler le ciel le trouvera petit. »

2 Responses to “Saint Honorat bleu IV”

  1. John dit :

    très beau tableau

  2. Mathilde dit :

    très beau tableau. félicitations

Leave a Reply