web analytics

Ombre et lumière.

Encre sur mon carnet de voyage – Cadaqués – août 2011

Ombre et lumière de plein été. Gymnopédies brèves sur des membres brûlés. Danses solaires sur des adolescences de femme canicule. Gammes sur des corps nus que des doigts rêvent de toucher en caressant l’ébène.

Cadaqués s’endort au midi. Ses roches ne claquent plus sur les chemins déserts où la poussière éternelle se pose.

Assis à jamais, l’éphèbe défait détourne son regard du ventre odorant encore offert. Cambrée dans son rêve qui se fige, la femme se campe dans la latence de l’après-midi.

Amant damné, il cherche le parapet des mondes enfuis. Il crève de ne pas pouvoir plonger à nouveau vers l’ineffable.

Inlassable, la vague redessine le sable des plages.

Leave a Reply